TEMOIGNAGE DE ALEXIS

ALEXIS siteweb

 
TRAIT PORTRAIT : ALEXIS

 

Peux-tu te présenter et nous raconter un peu ton parcours ?

Je m’appelle Alexis, j’ai 21 ans, j’ai fait ma primaire en CLIS (Classes pour l'Inclusion Scolaire), après le collège en faisant des cours de rattrapage et j’ai obtenu mon CFG (Certificat de Formation Générale). Ensuite le collège a décidé de m’envoyer à l'Etablissement Régional d'Enseignement Adapté de Lomme parce que j’avais encore du retard.

« Je suis passionné parle travail de serveur »

J’y ai fait deux ans de CAP Peintre en bâtiment, je l’ai eu avec une moyenne de 13,5. Après j’ai fait 3 mois de remise à niveau avec le CFA BTP de Roubaix, je recherchais une entreprise mais ça n’a pas abouti. J’ai pris mes bras, mes mains, ma tête, je suis passé par la Garantie Jeunes pour changer de projet professionnel. J’ai fait mon premier stage dans la restauration, en tant que serveur, j’ai découvert ce métier et ça beaucoup m’a plu. 

Après la Garantie Jeunes qu'est ce que tu as fait ?

Je suis passé par l’Ecole de la 2ème Chance, au bout de 6 mois j’ai trouvé mon tout premier contrat d’apprentissage, j’ai fait deux mois d’essai, tout s’est bien passé mais la chef a décidé de retiré mon contrat.

« Je suis sur superbe voie »

Deux mois après ça, j’ai passé mes semaines d’essais Chez Raoul où je suis maintenant, un restaurant sympathique, la clientèle est super sympa. J’ai commencé mon contrat le 15 septembre 2017, là j’y suis depuis un mois, tout se passe bien jusqu’à maintenant et je souhaite y rester jusqu’au bout et faire mes deux ans de CAP en tant que serveur, et après je me dis pourquoi pas faire CAP Barman.

C’est toi qui a choisi ce CAP de peintre en bâtiment ou c’était un peu par défaut ?

C’est moi qui ai choisi le CAP peintre en bâtiment en pensant que ça pourrait m’intéresser mais en fait ça n’a pas abouti, j’avais beau chercher, je n’arrivais pas à trouver de contrat, c’était moins recherché à ce moment-là.

« Pour moi, la recherche

d'emploi c'est une aventure »

C’est là que j’ai décidé d’ouvrir ma voie vers la restauration avec la Garantie Jeunes, et de finaliser mon projet avec l’E2C. Moi j’aime bien le contact avec la clientèle et le travail d’équipe, dans le bâtiment c’est différent on voit toujours les mêmes personnes c’est pas mon truc.

Pourquoi avoir choisi de passer par la Mission Locale et l’E2C ?

Seul dans mon coin, je n’aurai pas réussi à trouver, je n’aurai pas été suivi. Mes parents me disaient d’aller voir un peu partout, de déposer des CV,  mais moi je ne le faisais pas. Je me suis dis dans ma tête pourquoi pas commencer la Garantie Jeunes, je me suis dis avec la Mission Locale c’est sûr que je vais être aidé, et c’est comme ça que j’ai pu trouver ma voie. Je n’étais pas prêt à le faire seul, j’ai besoin d’être motivé par les conseillers, les amis.

« J'ai réussi à changer de voie en un an 

de Garantie Jeunes et six mois à l'E2C »

C’est grâce à la Garantie Jeunes et l’E2C que maintenant je suis en contrat, je leurs dit encore merci parce que j’ai été suivi jusqu’au bout et j’ai trouvé des amis avec la Garantie Jeunes, avec l’E2C. Je me dis que mon parcours est assez génial, j'ai réussi à changer de voie en un an de Garantie Jeunes et six mois à l'E2C. Ma famille et ma belle famille me disent de ne pas lâcher, ils me disent que je suis une personne brave.

Est-ce que tu as eu des moments où tu étais démotivé ?

J’ai eu aucune baisse de moral, ce n’est pas comme ça que je réussirai ma vie. J’ai trouvé des bon amis, des personnes qui sont là pour m’aider, j’ai ma famille, ma belle famille, dans le restaurant ils sont là aussi pour m’aider. Je suis partie dans une superbe voie.

Alors pour toi c’est quoi le secret pour réussir ?

Se mettre dans l’action. Déposer des CV ça ne sert à rien ce n’est pas comme ça qu’on arrive à avancer. Il faut aller voir les patrons, leurs demander des semaines d’essai et leurs montrer qu’on est courageux, qu’on est brave, qu’on a envie d’aller plus loin.

« J'ai trouvé des bons amis, des

personnes qui sont là pour m'aider »

Ce n’est pas les CV qui compte, c’est la motivation, c’est ce qu’on a dans le ventre. J’ai été pris pour faire une semaine d’essai avec le Ch'ti et juste après j’enchainais avec la semaine d’essai Chez Raoul. J’ai été pris au deux ! Ils ont vu que j’étais quelqu’un qui en voulait et qui ne se plaignait pas.

Ils t’ont donné ta chance alors que pourtant tu n’avais vraiment d’expérience dans le service.

Oui, je rentre avec zéro diplôme. C’est ma belle-mère qui m’a dit « Va demander une semaine d’essai ! ». Au début je me disais « Pourquoi je vais demander une semaine d’essai alors qu’à chaque CV que j’ai déposé c’était négatif ? » et puis j’ai réfléchi, je me suis dit dans ma tête que j’allais me donner ma chance.

Qu’est-ce que tu aimes dans le service ?

Pour moi le service c’est une passion. Mon tout premier stage en service ça a été une vraie découverte, c’est quand j’étais à la Taverne du Petit Wasquehal, j’ai eu le déclic.

« Ce n'est pas les CV qui comptent,

c'est ce qu'on a dans le ventre »

Pendant mes études je me disais on découvre pas vraiment, c’est seulement des cours, pourquoi pas nous donner des stages à faire. Faire un contrat d’apprentissage, c’est ça dont j’avais besoin. Pour moi la recherche d’emploi c’est une aventure, partir à la découverte du monde du travail.